SPÉCIAL JEAN MOULIN

ARDRADIO_Special_Jean_Moulin_1

SPÉCIAL JEAN MOULIN

Jean Moulin est né à Béziers, le 20 Juin 1899 ; il eut une jeunesse heureuse et « bourgeoise », entouré de ses frères et sa sœur. Il fit des études correctes sans plus, et rejoignit Montpellier pour l’année scolaire 1917-1918 où il suivit les cours de la Faculté de Droit en vue de rentrer dans la carrière préfectorale. Très vite, on peut apercevoir chez lui des opinions de gauche dont il ne se cachera jamais, et il s’inscrit au Parti Radical.

ARDRADIO_Special_Jean_Moulin_4

Il s’intéresse très tôt au dessin et à la peinture. Mais sous la pression de son père, il entre en 1917 au cabinet du Préfet de l’Hérault comme attaché.

En 1933-34, il joue un rôle important auprès de Louis Joxe et d’André Garnot dans une fusion de toutes les compagnies d’aviation en une seule « AIR FRANCE ». En tant que Chef de Cabinet de Pierre Cot, il jouera un grand rôle dans la livraison d’avions à l’Espagne Républicaine, en guerre contre les franquistes.

ARDRADIO_Special_Jean_Moulin_3

Parti fin 1941 pour Londres, il est désigné par le général de Gaulle comme son représentant en France et comme délégué national de la zone sud. Il est parachuté en Provence le 2 janvier 1942. Sa mission : coordonner et unifier progressivement les forces dispersées de la Résistance. Le 27 octobre 1942, le général de Gaulle le nomme Combat, Franc Tireur et Libération.

Après avoir créé les M.U.R. (Mouvements Unis de la Résistance), il réunit pour la première fois le Conseil National de la Résistance à Paris le 27 Mai 1943 : tous les mouvements de zone nord et de zone sud sont représentés, de même que les partis politiques et les syndicats. La France résistante toute entière reconnaît de Gaulle pour son chef et Moulin comme son représentant en France occupée.

Mais le 21 juin, suite à une dénonciation, il est arrêté par les Allemands. Torturé par la Gestapo, il meurt le 8 juillet 1943 dans le train qui le conduit en Allemagne..

ARDRADIO_Special_Jean_Moulin_2

(c) Collège Jean-Moulin (Artix)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *